Le long du Nil

nil

Avec une longueur de 6670km, le Nil s’impose comme l’un des fleuves les plus grands au Monde. Il prend sa source à l’équateur et se déverse dans la Mer Méditerranée. Il représente une véritable richesse pour le Soudan, ainsi que pour les huit autres pays qu’il traverse. Le Rwanda, la Tanzanie, le Kenya, l’Ethiopie, le Burundi, l’Ouganda, l’Egyte, le Congo et le Soudan profitent donc des avantages incontestables qu’offre le Nil. Ce dernier permet notamment de nourrir près de 90 millions d’Africains et ce, ne serait-ce qu’en Egypte et au Soudan. Il surprend par la diversité des régions qu’il traverse. Du Sud au Nord, il débute au sein de zones particulièrement humides puis il coupe en deux, les espaces les plus désertiques du Monde.

L’aménagement du Nil

Les populations ont évolué autour du fleuve si riche et important à leurs yeux. Il est essentiel pour le développement des différents pays concernés. Sans ce fleuve, des plus gargantuesques, l’Egypte ne serait qu’une terre stérile. Le Nil lui a permis d’exploiter ses terres, de nourrir ses Hommes et de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Les organisations gouvernementales s’entendent sur l’existentialisme du fleuve pour leur développement économique. De nombreux accords existent autour de cette thématique. Les importants rendements obtenus à partir de l’exploitation du fleuve tiennent notamment des aménagements impressionnants dont il profite. Les moyens d’irrigation mis en place permettent aux populations de travailler à partir de cette eau tant convoitée. Seul problème : les sources s’épuisent et la population ne cesse de croitre. Le territoire Égyptien compte par exemple plus de trois millions d’hectares de terres cultivables, qui sont aujourd’hui exploitées à 100%.

Le mystère des sources du Nil

Pendant très longtemps, les sources du Nil sont restées mystérieuses. Personne ne savait vraiment où le fleuve prenait sa source et personne n’était en mesure de définir s’il existait une ou plusieurs sources. C’est seulement à partir du 19e siècle qu’il fut possible de déterminer la distinction entre le Nil blanc et le Nil bleu qui détiennent chacun une source. A Karthoum, se séparent les deux fleuves. Le Nil bleu prend sa source au sein du Lac Tana, dans les montagnes éthiopiennes, et le Nil blanc prend « officiellement » sa source au sein du Lac Victoria, alimenté par d’autres fleuves gigantesques. Il est ainsi très difficile de considérer les véritables sources du Nil.

Les mégalopoles du Nil

Quatre villes bordent principalement le Nil. Il s’agit de Khartoum, d’Assouan, de Louxor et du Caire. Si l’on a une image très authentique des pays qui bordent le Nil, il faut savoir que ces grandes villes présentent un véritable business à partir du fleuve. Ces métropoles sont extrêmement touristiques. Les récents événements ont changé la donne. Mais il n’y a pas si longtemps, Louxor accueillait encore plus de 4 millions de visiteurs par an, qui recherchaient de l’exotisme dans un lieu civilisé. Ces derniers souhaitaient faire de la plongée sous-marine, visiter les pyramides et autres temples égyptiens et profiter parallèlement d’un confort des plus optimums comprenant hôtels de luxe pour se détendre après une longue marche, connexion wi-fi pour jouer en ligne sur Gameduell, petit déjeuner continental pour faire comme à la maison… Les grandes villes du Nil offrent un cadre urbain des plus plaisants, situé directement au bord du fleuve, au sein de quartiers historiques incroyables.

Source de l’image : By NASA [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Comments are closed.

Ambassade du Soudan


11, rue Alfred Dehodencq
75016 Paris
Frankreich

Telefonnummer lokale: (01) 4225.5571
internationale: +33.1.4225.5571

Telefaxzahl lokale: (01) 4563.6673
internationale: +33.1.4563.6673
 

Ambassade du Soudan


11, rue Alfred Dehodencq
75016 Paris
France

Téléphone local: (01) 4225.5571
internationalement: +33.1.4225.5571

Fax locale: (01) 4563.6673
internationalement: +33.1.4563.6673
 

Le dessous des Cartes : Le Conflit au Soudan